Retour

Le massage améliore l’efficacité du système immunitaire

Il est reconnu que le stress et la fatigue réduisent l’efficacité du système immunitaire. En amenant un état de calme et en améliorant la qualité du sommeil, le massage agit donc indirectement sur l’organisme en lui permettant de mieux combattre les microbes.

On reconnaît aujourd’hui que le toucher a des effets directs sur le système immunitaire. En voici quelques exemples :

Chez les sportifs, un massage adapté permet de réduire la production de molécules inflammatoires en présence de dommages musculaires provoqués par l’exercice physique.

Le massage améliore la performance et la récupération, il diminue les risques de blessure, favorise la guérison.

Des mobilisations passives et des étirements font également partie intégrante du massage

Augmenter la souplesse et l’élasticité musculaire
Assouplir les muscles
Éliminer les tensions musculaires
Éliminer les douleurs dues aux « nœuds » et aux mouvements répétitifs
Obtenir ou regagner de l’amplitude articulaire
Assouplir les fascias
Soulager la fatigue, réduire le stress et améliorer la performance
Réduire la douleur ou l’inflammation causée par des blessures.

Les bienfaits ;

Une meilleure oxygénation des muscles
Une augmentation de l’apport en nutriment vers les muscles
Une élimination plus efficace des toxines emmagasinées
Une mobilité développée
Une prévention des blessures
Une amélioration du temps de récupération
Une meilleure préparation musculaire à un événement sportif
Une élimination des effets du stress avant et après un événement sportif.

Un des objectifs d’un praticien bien-être sportif est de maintenir la santé de vos muscles par : un bon tonus, une excellente élasticité et de la souplesse. Ces trois composantes sont essentielles pour éviter les blessures, et des séances de massages régulières y seront pour beaucoup.

 

 

 

Un avis médical est requis pour tout type de cancer

le meilleur
le meilleur

L’ostéopathie est une profession de santé exclusivement manuelle qui permet de diagnostiquer et de traiter les pertes de mobilité des différentes structures qui composent le corps humain.

C’est une discipline préventive et curative complémentaire de la médecine allopathique et de la kinésithérapie qui s’appuie sur des principes physiologiques et anatomiques des différents niveaux tout en considérant la globalité de l’organisme.

L’ostéopathie connaît une démarche dite « systémique », elle prend en compte les interdépendances des différents éléments et systèmes constitutifs du corps humain (anatomiques, physiologiques), mais aussi des facteurs environnementaux.

  • La main, outil d’analyse et de soin
  • La prise en compte de la globalité de l’individu
  • Le principe d’équilibre tissulaire